Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : LAU PHILO ou Philosopher, méditer et échanger sur tout ce qui nous entoure
  • : Philosophie, Réflexion, Introspection, Méditation, Imagination, Intuition, Bon sens, CNV,
  • Contact
28 février 2018 3 28 /02 /février /2018 13:09
Et si l'amour ce n'était que du cinéma

Au cinéma, lorsqu'une femme naïve et bienveillante tombe malencontreusement amoureuse de ce qui peut s'apparenter à un monstre, elle reçoit en retour, après multiples sacrifices librement consentis et quelques péripéties affrontées avec courage et détermination, l'amour de celui qui, grâce à elle, a pu enfin montrer autre chose de lui que ce qui apparaissait comme monstrueux aux yeux des autres : Dragon Inside me, La belle et la bête, The shape of water (la forme de l'eau)...

Dans la réalité, lorsqu'une femme naïve et bienveillante tombe amoureuse d'un homme, elle peut malencontreusement se réveiller, un matin, à côté d'un monstre auquel l'homme qu'elle a aimé, a laissé place, insidieusement et lentement. Qu'est devenu l'homme ? La femme naïve et bienveillante, par son amour inconditionnel, n'a-t-elle pas appelé chez l'homme cette cruauté qui résulte du fait que l'homme, se sentant tout puissant, a finalement expérimenté son pouvoir (pour en connaitre les limites) sur cette femme dont la naïveté et la bienveillance, qu'il a apparentées à de la vulnérabilité, le provoquaient chaque jour davantage ?

Toute la question est là : est-il préférable, comme dans les films, de rencontrer un monstre qui, découvrant les vertus de l'amour, se révèle être doux comme un agneau avec sa belle ou, comme cela est davantage probable dans la réalité, de rencontrer un homme qui, se sentant finalement harcelé par autant d'amour, se métamorphose en monstre ?

LAU PHILO

Partager cet article

Repost0

commentaires

Illustrations Signées Par