Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : LAU PHILO ou Philosopher, méditer et échanger sur tout ce qui nous entoure
  • : Philosophie, Réflexion, Introspection, Méditation, Imagination, Intuition, Bon sens, CNV,
  • Contact
5 juillet 2020 7 05 /07 /juillet /2020 00:34

Ci-dessous un article que j'ai écrit en septembre 2019.

Je ne me doutais pas alors que le staycation s'imposerait cet été 2020 comme une réponse raisonnable :

- aux uns, pour respecter les consignes imposées dans le cadre de la "guerre" contre la COVID19,

- aux autres, pour pallier l'arrêt ou la diminution de leurs ressources en raison des consignes imposées lors de l'état d'urgence sanitaire.

Quoi qu'il en soit, je n'ai pas changé de point de vue mais je regrette :

- non seulement que le staycation soit devenu une alternative plutôt qu'un choix,

- mais surtout que la journaliste, également visionnaire, qui m'avait contactée à ce sujet en février, juste avant le confinement, n'ait eu d'autre choix, à la demande de son rédacteur en chef, d'abandonner son projet.

---------------------------------------------------------------------------------

Staycation, un concept né vers 2010 et qui vient tout droit des Etats-Unis : une contraction de STAY (rester) et VACATION (vacances) pour désigner le fait de rester chez soi dans sa ville ou son village et passer des vacances comme le ferait un touriste !

Changer de point de vue et redécouvrir ce qui parait familier, une action également militante puisqu'elle permet de participer à la lutte contre le réchauffement climatique sans oublier que le budget habituellement consacré au transport vient s'ajouter à celui prévu pour les activités sportives, les sorties culturelles ou festives ! Mieux profiter ainsi de la vie !

Je pratique régulièrement ce mode de vie depuis 2013. Non pas que la découverte de nouveaux paysages ou que les bienfaits de la nature me sont indifférents mais, habitant près de PARIS, il s'agit plutôt pour moi de pouvoir me réapproprier cette ville capitale à mon propre rythme, au gré de mes envies, au hasard de mes déambulations... et c'est un vrai plaisir que de redécouvrir les monuments baignés de soleil, dont les contours se dessinent sur un ciel bleu azur :  carte postale dans laquelle je me trouve ainsi projetée !

Et il en est un qui me fascine toujours autant : la Tour EIFFEL ! Majestueuse, imposante, d'une architecture époustouflante,  elle s'élève magistralement et transperce le ciel bleu de l'été. Devant elle, j'ai encore et toujours ce sentiment puissant, l'émerveillement, et je redeviens la provinciale qui rêvait d'aller à la capitale.

Mais, cet été 2019, j'ai dû affronter la réalité d'une métamorphose radicale : les 4 pieds puissants de la Tour EIFFEL désormais ancrés dans un parc ceint par une haute et épaisse cloison de verre et d'acier !!!

D'abord, consternée devant ce mur qui se dressait soudain devant moi et dénaturait cet espace magnifique qu'est le Champ de Mars, j'ai ensuite envisagé cette enceinte visiblement transparente comme la barrière protectrice de mes souvenirs et j'ai baptisé l'espace clos : Nostalgia Park, formule plus courte à énoncer que Parc de la nostalgie.

Mes souvenirs les plus chers, vécus à l'abri de cette Tour EIFFEL étaient ainsi sauvegardés à jamais dans un espace protégé : Nostalgia Park !

Escale principale : l'attraction "Bienvenue en 2002" dont je me souviens comme d'une année inoubliable puisque marquée par deux moments bienheureux :

- champagne partagé, au mois de juin, avec ma soeur et mon fils à l'occasion de mes 40 ans : coupes entrechoquées, rires complices, bougie symbolique !

- puis premier baiser, une nuit étoilée de novembre : les prémisses d'une folle histoire d'amour entre une provinciale et un Parisien artiste peintre... quelle aventure !

Mais plus assez de temps aujourd'hui pour parcourir tout le parc et vous faire découvrir la suite de l'histoire. Revenons plutôt au soleil qui réchauffe les corps et les coeurs, à cette ville qui sait faire tourner les têtes et qui offrent tant de moments de beauté, de farniente, de caliente ! dès qu'on ose franchir la porte de la station de métro ou du RER de sa banlieue.

Alors n'hésitez plus, optez sans complexe pour le Staycation et au plaisir de vous croiser l'été prochain près de chez vous !

LAU PHILO

Partager cet article

Repost0

commentaires

Illustrations Signées Par