Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

  • : LAU PHILO ou Philosopher, méditer et échanger sur tout ce qui nous entoure
  • : Philosophie, Réflexion, Introspection, Méditation, Imagination, Intuition, Bon sens, CNV,
  • Contact
14 août 2020 5 14 /08 /août /2020 23:24

ALLER MARCHER SUR LE CHEMIN DE COMPOSTELLE,

 

c’est…

Se lever très tôt un matin, préparer le sac à dos puis mettre la clé sous le paillasson puis partir…

Suivre ce Chemin emprunté par tant d’autres depuis des siècles,

Glisser ses pas dans les empreintes de nos aïeux et aïeules,

Aller à la rencontre d’autres marcheurs, pélerins, randonneurs ou cyclistes et partager avec eux un bout de Chemin, un bout de pain,

Tous en quête de soi-même ou de l’Autre, en quête de rédemption ou d’oubli, en quête de performance ou de sensations,

Marcheurs pour éprouver sa foi ou bien la conforter...

 

c’est…

Goûter au plaisir des pauses prises au détour d’un chemin, au milieu des champs, dans une clairière, sur la berge d’une rivière, au bord d’une mare, sur la place d’un village pittoresque ou sous le porche protecteur d’une église,

Connaître, le soir, ces moments de partage dans des gîtes, des demeures ou des baraquements : soupirs, rires, conversations animées, anecdotes, plaintes et baillements...

 

c’est aussi…

Céder à des moments de découragement :

- ne plus supporter les crampes ou les ampoules,

- se laisser envahir par la fatigue,

- pleurer ou bien maugréer contre le monde entier

avant de se rappeler le bonheur ressenti le matin du grand départ !

 

Marcher sur le Chemin de COMPOSTELLE,

c’est comme avancer sur le chemin de la vie… 

Choisir sa destination, suivre le bon sentier,

Progresser lentement mais sûrement,

Se motiver parfois pour ne pas abandonner,

Savoir profiter des moments de partage et de convivialité

Et ne pas oublier de tendre la main à celui qui en a besoin !

 

------------------------------------------------------------------------------------

 

J'ai parcouru une partie de ce Chemin l'été 2003, durant la canicule, en compagnie d'un artiste-peintre. Au retour, j'ai rédigé ce texte, prévu initialement pour être la préface du livre qui rassemblerait toutes les planches qu'il avait dessinées tout au long de son parcours, entre 2000 et 2003. J'avais même ajouté une conclusion qui aujourd'hui n'est plus de circonstance... puis en 2008, je me suis interrogée sur le sens de la marche :

Quand l’homme qui allait devenir 2 ans plus tard mon compagnon de vie s’est finalement décidé à me faire cette proposition, 
je n’étais pas encline à la réflexion mais juste à accepter sans hésitation: je devais l’accompagner dans sa démarche, coûte que coûte, même si j’ignorais encore si sa démarche personnelle était compatible avec mon envie de marcher à Deux, côte à côte.

Tout au long de ce Chemin, nous avons croisé, côtoyé, rencontré beaucoup de marcheurs : marcheurs pèlerins ou bien marcheurs randonneurs, tous prompts à témoigner du sens de leur démarche.

En effet, ils étaient tous en quête de ...

d’eux-mêmes ou de l’Autre, 
de rédemption ou d’oubli, 
de performance ou de sensations, d’émotions
ou bien i
ls marchaient pour éprouver leur foi ou, au contraire, la conforter.

 Nous avons marché, grimpé, pris maintes fois notre appui dans les descentes pour ne pas nous laisser emporter par le poids du sac.

Nous nous sommes posés, reposés au milieu des champs ou des forêts,

dans des gîtes, des demeures ou des baraquements.

Nous avons ri, soupiré, maugréé parfois à cause des ampoules ou bien des crampes, pleuré aussi lorsque la fatigue accaparait tout le corps, toute la tête. 
Mais jamais au grand jamais, je n'ai remis en cause le sens de ma démarche dans cette marche.

Et finalement, en croisant, en côtoyant, en rencontrant tous ces marcheursj’ai découvert qu’il pouvait y avoir mille et une motivations à cette démarche, celle de se lever un matin, prendre un sac, cacher la clé de sa maison sous le paillasson et partir sans penser à plus rien qu’à ce rendez-vous avec son chemin. Il n'est finalement pas nécessaire d'avoir une démarche pour marcher et qu'inversement la marche peut mener à la réflexion sur le sens de sa propre démarche.

------------------------------------------------------------------------------------

 

Aujourd'hui, grâce à cette expérience, je suis riche de souvenirs marquants et je retiens surtout de cette époque que j'ai éprouvé des sentiments forts et ressenti de très belles vibrations dont j'ai parfois la nostalgie ! La Vie continue et je puise aujourd'hui, sans relâche, dans mon quotidien, à la source de toutes les énergies positives que j'ai l'opportunité de recevoir pour vibrer encore et encore !

 

Et ça marche !!! c'est le cas de le dire !

Merci à ceux et à celles (et à la musique aussi) qui génèrent en moi ces vibrantes émotions.

LAU PHILO

Partager cet article

Repost0

commentaires

Illustrations Signées Par